Remise en jambes (by F)

Publié le par B.W.F


DSC00411.JPG

Après cette période difficile pour les triplettes, un peu de repos, bien mérité, les trois jeunes hommes se regardent. Ils trépignent d'impatience, leurs yeux sont plein de malice. Il est temps pour eux de recommencer les soirées de débauche.

Sitôt dit, sitôt fait, et c'est à la Scène Bastille qu'on les retrouve, pour une soirée appelée Vicious Boys ou les shows sont assurés par des acteurs porno, format XL, des grosses bêtes velues qui font des trucs carrément pas catholiques, et sur scène, encore !

Les triplettes avaient hâte d'essayer leur nouveau joujou : le sticker ! Et c'est une soirée de collage frénésique. Sur les portes, dans les toilettes, les poteaux, W ira même jusqu'à en coller sur une dame en blouson de cuir, et sur un grand chauve. Arrivés à épuisement de leur stock d'autocollants, ils se résigneront à rentrer chez eux.

DSC00413.JPG
Le lendemain, c'est dimanche, et comme vous commencez à le savoir, le dimanche, chez les triplettes, c'est overkitsch. Sauf que ce soir, c'est plus compliqué que d'habitude.

Normalement, les trois confrères se retrouvent chez l'un d'entre eux, boivent, et boivent encore sur le même et éternel album The-very-best-of-Whitney-Houston (en changeant parfois pour Blackout de Britney Spears). Là, ils se préparent, et changent de tenues jusque deux minutes avant de partir, boivent encore à même des bouteilles de coca emplies d'alcool jusqu'à un taxi qui les emmène au Paradis. La soirée se passe normalement, et vers 3 heures, ils partent et rentrent chez eux.  (Qui a dit pépés?)

Ce dimanche donc, ce fut plus compliqué. La présoirée était chez F. Lui et sa colloc ayant passé leur week end à monter des meubles en kit de chez Ikea, et faire un énooooorme ménage, il était de bon ton de visiter le new F's home.

F et Al, sa colloc, recoivent donc B. et W. Puis vient une amie de W, Az. accompagnée de ses copines Ol. et Gw. qui ont elles-même amené une amie, He. Et puis un peu après, Be. un ami des triplettes, et sa copine An.
Après vous être perdus dans ces initiales compliquées, la seule chose à retenir, c'est que de 3, ils se retrouvent à 10.

Sur les 10, neuf seulement feront la soirée, mais le soucis, c'est que pour préparer tout le monde, c'est moins évident, ça met plus de temps, entre l'une qui a oublié d'aller aux toilettes, et l'autre qui ne sait plus ou il a mis ses clefs...


Et le deuxième problème, c'est qu'Overkitsch, c'est LA soirée gay du queen, et que sur dix personnes, ils ne sont que 4 garçons. Ce qui fait peu.

Les voilà donc partis, les triplettes devenus troupeau, séparés en deux voitures. Le temps presse et bientôt c'est le show de Galia. Le premier groupe, composé des triplettes, et de Be et son amie arrive. Les deux amis entrent en laissant les triplettes sur le trottoir. Mais les filles sont injoignables, c'est une catastrophe, les minutes défilent. Et soudain, c'est le drame ! W, B et F sont là, à la porte du Queen, quand ils entendent du plus profond des entrailles des Champs Elysées la voix bien connue entonner : "Ce soir, c'est dimanche... et au Queen, tous les dimanches..."

DSC00445.JPG

Enfer et damnation, ils ratent le show. W en a presque les larmes aux yeux. 

Les filles arrivent enfin. W tire la tronche, mais on se dirige tous vers l'entrée. Le physio regarde F et lui dit : 
-Vous êtes combien?
- 8 
- ça fait quand même pas mal de filles. 
- Oui je sais, mais promis, on a cherché les garçons, on en a pas trouvé. 
- Bon ok pour cette fois, mais les filles vous sortez vos cartes d'identité. 
Regard sur le groupe. Az et Ol n'ont pas leurs cartes. Le sort s'acharne. F n'abandonne pas :
- Bon on a deux des filles qui n'ont pas leurs cartes. Mais Az part à New York demain, elle a 24 ans, et Ol a 25.
- ...
- Et la prochaine fois, je te jure, on vient qu'entre mecs, sûr et certain. 
- Ouais ok, allez-y...


Les respirations, qui s'étaient arrêtées, peuvent reprendre. Le suspense prend fin. Et la réputation reste intacte, nous ne nous sommes pas fait refuser au Queen, même avec nos 12 000 copines. 



La soirée ne fait que commencer.

F.

Publié dans F.

Commenter cet article

W. 22/01/2008 11:18

Je suis vraiment désolé de ne pas avoir terminé cet article mais l'inspiration n'était pas au RDv, je suis vraiment confus.

heureusement que tu es la pour maintenir le blog a jour.
Merki
Bisouilles , je ferais mieux la prochaine fois