Dépendance physique ou simple vice caractéristique ? (by B)

Publié le par B.W.F


DSC00356.JPG

Retour sur la soirée Coeur à prendre du 17/02/08 par B.

Ce soir c'est dimanche, et au Queen tous les... blablabla... Te fatigue pas mamie on est au courant ! Depuis le temps je pense que tout le monde a saisi ce qui animait la capitale ce soir là. Donc ce soir, c'est la fameuse soirée "Coeur à prendre", dont tout le monde ne retiendra malheureusement que le "[...] à prendre". Comme le dit si bien F. il s'agit de la fameuse soirée coup de coeur du Queen, où la réalité prend le pas sur la fiction dès l'entrée de la boîte.

Un véritable anti-conte de fée ici, après les 12 coups de minuit, le prince est numéroté comme un cheval de course, et ses prétendants ne prennent même pas la peine de lui faire la cour, on t'épingle juste un numéro de téléphone sur le clou qui correspond à ta nouvelle identité. Ahlala, c'est plus ce que c'était.

Je suis donc le numéro 325, vous imaginez ma joie ! La soirée se déroule normalement, F et moi sur le podium, offrant généreusement nos corps parfaits à un public... plus ou moins enthousiaste (oui bah en même temps faut pas non plus se voiler la face, il y a de la conccurence...), et W sur les bancs derrière nous faisant bande à part.

"Bonjour. Bonjour. Bises. Salut, ça va ? Yep. hey. Enchanté. Ah, non toi au revoir..."

Des regards indiscrets, fuyants ou timides, des mains un peu légères, d'autres un peu moins pour le coup, des jeunes, des vieux, des laids, des moches, des vilains, des beaux, des pas mal, des très canons, bref yen a pour tout le monde... et ce soir, ils ont particulièrement chaud nos étalons, je m'emploie donc à surveiller activement ma moitié.

Un verre, un pipi, on monte fumer une clope et... "Putain c'est quoi ça, j'ai un ticket !?"

"Toujours aussi sexy, 
au Queen, au Cud...
Pierre - 319
06.45.75.XX.XX"


Alors que je soit sexy, oui je vous l'accorde, c'est un fait. Au Queen, après tout le temps qu'on y passe, je veux bien, mais au Cud, pitié non !! C'est là que je me suis dit : "319, tu t'es encore planté de clou...!" Seulement voilà, bien que marié, ce ticket a éveillé un de mes plus gros défauts : la curiosité. Nous avons donc cherché 319, et bien entendu j'aurais du m'en douter, il s'agissait de l'homme invisible. 

Le lendemain matin, je demande à W d'envoyer un SMS à 319, pour savoir si lui et moi nous nous connaissions. Après quelques messages échangés, il s'avère que 319 me connait et m'a repéré depuis quelques temps ; flatteur, mais ça s'arrête là... du moins il aurait mieux valu pour lui. Parce que aussi impressionnant que cela puisse me paraître et aussi banal que cela puisse vous paraître, 319, après s'être montré suffisament entreprenant, n'a éprouvé aucune gène à avouer qu'il n'était pas célibataire. 

Mais merde les mecs, c'est quoi ces manières ! Bien que totalement conscient de ce mode de vie libertin qui nous caractérise, l'absence pratiquée de fidélité est un concept qui m'échappe encore... Cas isolé, mon homme et moi vivons depuis quelque temps un amour profond, réciproque, sincère et construit sur des bases d'écoute, de partage, de loyauté et de fidélité et je peux vous assurer que ça vaut bien tout l'or du monde. 

Alors pourquoi la plupart des gays trompent leur compagnon, aussi génial que celui-ci puisse être, et pourquoi certains, pour ne pas dire la majorité, s'attaquent à des mecs déjà casés... Quand de surcroît eux le sont aussi ?

B.

Publié dans B.

Commenter cet article