8 jours plus tard (part 3 - by B)

Publié le par B.W.F


DSC00027-copy.jpg

Dimanche soir au Queen............... Pourquoi c'est toujours moi qui raconte l'Overkitsch? Non, mais sérieux, le dimanche au Queen, c'est le dimanche au Queen, c'est une bonne soirée mais on va pas non plus en chier une rivière de diamants. 

Bref, faut bien que quelqu'un en parle, alors autant que ce soit un esprit subtil et raffiné. 

L'évènement de la soirée : J.
Au programme : du grand n'importe quoi, comme toujours, que voulez-vous, on ne se refait pas. 

Début de soirée chez F., comme c'est original. Je n'avais pas prévu de venir ce soir... Mais finalement, en visionnant les vidéos de la veille, je me dis que ne supporterais tout simplement pas de louper une soirée quand mes deux acolytes en seront. Je passe vite chez moi, j'enfile mon courage à une main, et puis tant qu'à faire un shorty, un petit jean, un marcel, deux-trois accessoires, un passage devant le miroir et c'est parti... direction le loft de W. qui est à son tour en train de se préparer. 

Un verre, deux, allez trois, ça y est nous sommes enfin prêts, nous rejoignons F. et J. La motivation n'est pas à son sommet, mais après tout on en a plus besoin, le Queen est devenu un automatisme. Champagne, Gin, Tequila, Whisky, Vodka... oui les triplettes restent des mecs, des vrais, des durs, et n'ont pas peur des mélanges, l'alcool constitue leur boisson quotidienne après tout. 

Ah merde, ça y est je décolle (merci les bulles!!!), j'adooore. 

undefined

Il est 3 heures, et à 3 heures on suce... Et ce soir, J. a faim, très faim, il lui faut sa sucette. Bras levés, tendue sur la pointe de ses talons aiguilles, elle sautille et gémit alcooliquement aux pieds de la grande Tyra... sans résultat (hahaha t'en fais pas je t'apprendrais), mais elle n'a pas dit son dernier mot : "Hep beau gosse, tiens attend fais voir..." et hop, voici qu'elle nous revient, sautillante (enfin ça y ressemblait) une sucette aux lèvres. 

Pendant ce temps, F, W et moi-même resplendissons, perchés sur le podium magique des triplettes jusqu'à ce que F. en oublie ses principes. 

Merde, F. tu lis mes articles des fois?

Après avoir rencontré des amis de W, F se "jette" goulûment sur le mec de l'"ami" de W. Fier d'avoir déclenché une crise conjuguale, puis jubilant d'être responsable d'une rupture, F entame enfin sa soirée. 

Franchement, F. aucune retenue. Mais c'est pour ça qu'on t'aime. 

Et voici que s'avance... notre premier vrai fan : Gyom des Cerises Bleues, revenu exprès de NY* pour nous voir, à croire qu'il veut soulever le "secret" de notre identité...

Plus tard :
B - Oh tiens, puedubec et son mec...
W - Ah merde ! Non pas lui !
B - Oh la vache, je comprends qu'il le trompe, t'as vu sa gueule...
L.D.P.*? Non, juste G.G.*

4 heures, nous sommes de retour, F. rentre direct se coucher, J. nous suis, W. et moi pour l'éternel Steak frites qui m'agacera toujours autant... Je me couche donc, devant mon film favori "Ultimate Warriors", le sourire aux lèvres, le cerveau encore tout pétillant de Champagne...

xoxo
B.

* NY= New York (on ne sait jamais) LDP= Langue De Pute GG= Gossip Girl

Publié dans B.

Commenter cet article

F des triplettes 05/03/2008 20:18

Je tiens à porter une précision à cet article : je ne me suis pas jeté "goulûment" sur un mec, je lui ai fait un smack, un tout petit smack de rien du tout parce qu'il m'allumait depuis le début de la soirée. ET je ne savais PAS qu'il avait un mec, et par texto d'ailleurs, par la suite, il m'a avoué ne pas en avoir du tout... Je ne JUBILe pas d'être responsable d'une rupture, d'ailleurs je n'en suis pas à l'origine du tout, et OUI je lis tes articles, B :DToutes rectifications faites, me voilà mieux dans mon corps et dans ma tête lol, bel article B cela dit en passant. F.